Expérimentation humaine

10 Avr

Voilà un livre que je voulais lire depuis un petit moment déjà…

Des fleurs pour Algernon, Daniel Keyes

Ce roman fait partie d’un « sous-genre » que j’apprécie tout particulièrement : l’anticipation. Si les romans d’anticipation sont souvent froids et ne font pas appel aux sentiments, il en va tout autrement pour celui-ci qui est vraiment très touchant.

Charlie Gordon a 33 ans mais l’âge mental d’un enfant de 6 ans. Depuis 17 ans, il travaille comme aide dans une boulangerie tenue par un ami de ses parents. Charlie n’a jamais su écrire ni lire mais a toujours voulu devenir intelligent. Depuis quelques temps, il se rend aux cours du soir pour adultes attardés de Miss Alice Kinnian afin de vaincre son illettrisme et pouvoir avoir une vie normale.

Un jour, à la suite d’une série de tests psychologiques, Charlie est sélectionné pour faire l’objet d’une expérimentation. Le professeur Strauss et son équipe ont mis au point une opération qui pourrait révolutionner la médecine et la vie de milliers d’attardés mentaux. Pour l’instant, l’opération n’a été testée que sur une souris, Algernon. Ses capacités intellectuelles ont été multipliées par trois. Avant de subir lui-même l’opération, Charlie est totalement incapable de battre Algernon sur le test du labyrinthe…

Le professeur Strauss a demandé à Charlie de relater toutes ses impressions et tous ses actes dans des comptes-rendus quotidiens afin de constater son évolution psychique avant et après l’opération. Et c’est tout particulièrement sur ce point que le roman est très intelligent et très efficace. Les comptes-rendus sont rédigés par un Charlie qui, au début du livre, apprend tout juste à écrire. Du coup, l’orthographe et la syntaxe sont très aléatoires. Plus l’intelligence du narrateur va croître, plus les comptes-rendus vont devenir élaborés tant au point de vue du style que du fond. Je vous cite un extrait du tout début du roman afin que vous puissiez vous rendre compte de cette écriture particulière : « Si l’opérassion réussi bien je montrerai a cète souris d’Algernon que je peu ètre ossi un télijen quelle et même plus. Et je pourrai mieux lire et ne pas faire de fotes en écrivan et aprendre des tas de choses et ètre comme les otres ».

Grâce à l’opération, Charlie va donc enfin pouvoir réaliser son rêve : devenir intelligent. Chaque jour, il relate donc ses progrès. Lui qui ne possédait quasiment aucun souvenir de son enfance commence à retrouver son passé par bribes. Il se dit enfin qu’il va pouvoir se faire des amis et être comme les autres. Mais avec un QI qui doit être amené à tripler, cela sera-t-il vraiment possible ?

Des fleurs pour Algernon est réellement un roman fantastique à tous points de vue. Le thème traité va au-delà de la simple manipulation médicale puisque l’on suit les réactions, les émotions du narrateur et surtout son rapport aux autres au fil de sa progression intellectuelle. Car c’est bien de rapport à autrui dont il s’agit ici; à quoi sert l’intelligence si on ne peut pas en faire la démonstration au monde ? mais cette intelligence est-elle vraiment une source de bonheur ? Au début, quand il est encore simple d’esprit, Charlie est persuadé que ses collègues de la boulangerie sont ses amis. Plus il va devenir intelligent, plus il va se rendre compte qu’il se méprenait, qu’il était en fait la risée de tous. Mais en devenant lui-même plus intelligent que les autres, comment se comportera-t-il vis-à-vis de ses semblables ?

Ce roman donne donc à réfléchir à de nombreuses questions à travers un personnage attachant. L’écriture de Daniel Keyes est magnifique, pleine de poésie. Quelques passages de psychothérapie se rapprochent de poèmes en prose. La fin est très émouvante. Je me suis véritablement régalée avec ce roman que je conseille vivement à tous.

Ce roman a fait l’objet d’une adaptation au théâtre. Les représentations de la pièce, mise en scène par Anne Kessler, viennent tout juste de se terminer au Théâtre du Petit Saint-Martin à Paris; espérons que des dates soient programmées en province !

Publicités

2 Réponses to “Expérimentation humaine”

  1. carolivre avril 11, 2013 à 4:14 #

    J’avais pas super accroché de mon côté. L’histoire est très bien mais le personnage m’énervait!

    J'aime

    • naurile avril 11, 2013 à 4:37 #

      Je pense effectivement que ça peut être le risque vu qu’il est vraiment imbuvable à un moment !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :