Enfances volées

20 Mai

Qui dit fin d’années scolaires, dit réception de livres dans mon casier en salle des profs. Et, entre les énièmes rééditions des Fourberies de Scapin ou de L’Avare, on trouve parfois de petites pépites.

Autobiographie d’une Courgette, Gilles Paris

Icare a neuf an. Il vit avec sa mère qui passe ses journées à boire de la bière devant la télévision depuis un accident de voiture qui l’a rendue invalide. Son père, quant à lui, est parti faire le tour du monde « avec une poule » quand il était encore tout petit. La vie d’Icare, surnommé Courgette, n’est pas rose : quand il n’est pas de corvée pour ravitailler sa mère en canettes il se fait taper dessus par cette dernière sans raison. Toutefois, Courgette parvient à surmonter ses malheurs sans se plaindre.

Un jour, alors qu’il joue dans la chambre de sa mère, il trouve un revolver. Quelques minutes plus tard, il tue accidentellement sa mère qui voulait lui retirer l’arme des mains.

Courgette est rapidement pris en charge par un gendarme, Raymond, qui le conduit dans un foyer. Là, il fera la connaissance d’autres enfants tout aussi perdus que lui.

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas là d’une véritable autobiographie ni même d’un roman autobiographique. Le livre est une fiction qui donne l’impression d’être une vraie autobiographie car l’auteur emploie un langage familier et enfantin. On se croirait réellement dans la tête d’un enfant de neuf ans. L’ouvrage n’est pas non plus une tragédie malgré ce que pourrait laisser supposer le résumé. Il s’agit bien plutôt d’une ode à l’optimisme. Le drame initial permettra au jeune héros de s’enrichir grâce à de nombreuses rencontres et de s’initier à l’amitié, à l’amour et au bonheur. L’auteur s’appuie sur la capacité des enfants à dédramatiser les aspects les plus sordides de l’existence pour livrer un récit d’une fraîcheur incroyable.

Le seul petit bémol fut, pour moi, le fait de retrouver une syntaxe très proches de celle des élèves que je corrige en ce moment. Du coup, j’ai eu un peu de mal parfois à me remettre dans cette lecture après avoir terminé mes corrections… Mais ici, ce style est recherché et étudié et colle parfaitement avec le sujet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :