Petits secrets entre époux

21 Déc

Merci à mes parents pour m’avoir prêté ce livre !

Kaïken, Jean-Christophe Grangé

Olivier Passan enquête sur un tueur en série qui tue des femmes enceintes et brûle les fétus. Il est certain de la culpabilité de Guillard, un garagiste self-made man au passé et à l’identité troubles. Mais ce dernier fait tout pour brouiller les pistes et surtout, aucune preuve tangible ne l’accuse. Tout repose sur l’intuition de Passan.

Dans le même temps, la vie conjugale de l’officier s’écroule. Sa femme, Naoko, une japonaise plus que secrète, veut divorcer. Ils se mettent d’accord pour alterner la garde de leurs deux fils dans leur maison une semaine sur deux. Mais le système va s’enrayer le jour où Naoko trouve un cadavre de singe complètement écorché dans son frigo.

Pour Passan, c’est Guillard le coupable. Malgré qu’on lui ait retiré l’enquête, il décide de tout faire pour mettre la main sur celui qui s’en est pris à sa famille. Mais bien vite, le trouble s’installe dans l’esprit du flic : et si les deux affaires n’avaient rien à voir ?

J’avais été rude avec Le Passager, le précédent roman de Grangé. Kaïken m’a réconciliée avec l’auteur. L’intrigue se tient malgré quelques détails techniques qui semblent difficilement probables. On est lancé sur une vraie fausse piste et la traque du vrai psychopathe dure jusqu’à la dernière page. J’ai apprécié le fait de me retrouver baignée dans la culture nippone même si au final une toute petite partie de l’action se situe au Japon. Un bon thriller. Aucun temps mort.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :