« Tendre bestialité »

12 Jan

Je n’ai pas résisté longtemps à l’envie de découvrir les ouvrages reçus hier grâce aux éditions du Murmure et à Libfly que je remercie encore.

Sexy teddies, Sébastien Hubier

Dans cette collection Borderline qui a vocation à mettre en avant des thèmes relevant de la pop culture ou considérés à la marge car « osés », Sébastien Hubier (auteur de Douces fessées, plaisantes caresses dans la même collection) s’attache ici à l’érotisation du célèbre Teddy Bear dans notre société postmoderne. Avant de considérer les représentations actuelles de jeunes nymphes dans des positions lascives tenant leur ours en peluche, l’auteur nous rappelle la pensée de Georges Bataille qui dans Larmes d’Eros en 1961 distinguait l’animal de l’homme en ce que le premier « ignore l’érotisme » pendant que le second nie le naturel en lui c’est-à-dire ce qui le rapproche de l’animal. Pourtant, comme le souligne Sébastien Hubier en s’appuyant sur l’exemple des représentations de la pilosité qui hésitent entre répulsion et sublimation, « tout en dissociant humanité et bestialité, l’érotisme met en jeu notre part d’animalité pour la détourner ».

A partir de là – l’auteur ne m’en voudra pas trop, je l’espère, de prendre des raccourcis – on ne s’étonnera pas de constater que l’animal – et l’ours en particulier – est depuis très longtemps associé aux représentations érotiques (on apprend, par exemple, que de nombreux rites populaires liés au folklore nuptial mettent en scène le rapt de jeunes filles par des hommes-ours). Si bestialité et violence apparaissent étroitement liées à la sexualité,ce ne semble plus forcément le cas dans les représentations actuelles. En effet,  à l’heure de la mode du cocooning, l’ours en peluche vient adoucir les images érotiques d’une société postmoderne pourtant hypersexualisée et les photographies de jeunes mannequins ou actrices dénudées en compagnie de peluches dans des postures et tenues suggestives peuplent les magazines répondant ainsi à la demande de sexe, de jeunesse et réassurance dans un monde angoissant.

Voilà donc un petit ouvrage très documenté et riche d’enseignements  sur les thèmes de l’érotisme et de la bestialité qui parvient à donner à réfléchir sur notre société actuelle. A découvrir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :