Humour nippon

25 Jan

Voilà un petit moment qu’on m’avait chaudement recommandé ce livre connaissant mon goût pour la littérature japonaise.

Je suis un chat, Natsume Sôseki

Je ne ferai pas de long résumé puisqu’il est sans doute impossible de synthétiser convenablement un tel monument de la littérature. Pour faire court et simple, un chat au savoir quasi encyclopédique raconte son quotidien et celui de son maître, le professeur Kushami. Rien n’échappe à l’oeil acerbe du félin qui ne cesse de s’interroger sur les comportements pour le moins étrange des humains.

Sôseki livre ici une satire magistrale de la société japonaise en pleine mutation au début de cette ère Meiji (à partir de 1868). Dans la maison de Kushami (double de Sôseki qui ne craint nullement de se moquer de lui-même), se succèdent des personnages plus caricaturaux les uns que les autres dont Meitei qui ne semble rien faire de ses journées si ce n’est se moquer des autres de façon pédante ou Kangetsu, éternel étudiant, passant son temps à polir des billes de verre pour son doctorat. La présence du chat comme narrateur permet à l’auteur de jeter un regard distancié sur ses concitoyens, un peu à la manière de Montesquieu dans ses Lettres Persanes. L’humour grinçant est omniprésent (j’ai particulièrement apprécié le passage concernant les bains publics où le chat se demande bien pourquoi les hommes s’évertuent à penser qu’il est bon pour leur santé de se baigner dans une eau plus que sale et brûlante et le passage où il nous explique comment la viande de boeuf est échangée par celle de cheval – déjà !) et n’est pas sans rappeler le ton de Swift (Sôseki a étudié 3 ans en Angleterre…).

Le défilé des personnages permet un savoureux mélange de styles (jargon des savants ou du zen, argot d’Edo) qui permet d’insister sur les profonds changements qui s’instaure dans ce Japon en pleine transition et en plein doute (cf : un long questionnement de Kushami-Sôseki sur la folie – agonie et mort du chat à la fin). Un roman d’une richesse inouïe, essentiel pour comprendre le Japon. Bref, une pépite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :