Le Combat d’une vie

24 Mai

Samedi dernier, je rencontrais pour la première fois l’auteure de ce livre après avoir rédigé un article à distance avec elle le mois dernier (à découvrir ici). Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous faire découvrir son message que je partage dans une large mesure.

L’âme en éveil, le corps en sursis, Sabrina Palumbo

Sabrina a 17 ans lorsqu’elle sombre dans l’anorexie à la suite d’un simple régime destiné à améliorer ses performances sportives. Pourtant, la jeune fille avait tout pour réussir : brillante à l’école, sportive de haut niveau, famille aimante… rien ne laissait présager qu’elle pourrait se laisser engloutir par ce fléau dévastateur qu’est l’anorexie.

Alors que Sabrina maigrit à vue d’oeil et que ses performances sportives diminuent, personne dans son entourage ne semble prendre conscience de ses troubles et de sa souffrance. Il faut dire que la jeune fille, déjà engluée dans la maladie, se montre aussi euphorique que manipulatrice et reste bien loin encore de se sentir malade.

Evidemment, une fois la maladie diagnostiquée, les repas en famille deviennent rapidement source de conflit et les rapports familiaux se dégradent d’autant plus rapidement qu’après une période d’anorexie restrictive, la malade plonge dans l’anorexie-boulimie et passe son temps à vider les placards remplis par sa mère.

Bien entendu, le corps ne peut survivre très longtemps à ce rythme : crises, vomissements, restriction totale, activités sportives intenses. Bientôt, Sabrina devient trop faible physiquement pour affronter le quotidien. L’hospitalisation devient nécessaire, vitale…

Je ne vais pas réécrire le livre et préfère vous laisser le soin de découvrir le long processus de guérison de l’auteure. Ce que j’ai apprécié d’abord, c’est qu’au-delà du simple témoignage, Sabrina apporte une véritable réflexion sur la maladie à tel point que ce livre pourrait, d’un certain point de vue, tout aussi bien être considéré comme un essai médical. L’auteure explique dans un langage clair tous les mécanismes de l’anorexie-boulimie d’autant plus précisément qu’elle les a vécus de l’intérieur.

Ensuite, l’ouvrage offre également une réflexion intéressante sur la prise en charge médicale de cette maladie trop peu connue dans le milieu hospitalier. On ne peut être qu’effrayés de découvrir qu’au 21 ème siècle, en France, on en soit encore à enfermer les anorexiques et à les sangler dans une cellule avec une sonde naso-gastrique pour seule compagnie ! Des méthodes que je trouve vraiment inhumaines, dignes d’un autre temps (celui de Charcot !). Bien sûr, il est nécessaire de sauver le corps décharné des patientes qui arrivent à l’hôpital dans un état de dénutrition tel qu’il en va de leur vie et de les réalimenter dans un premier temps. Mais une fois le danger vital écarté, il est nécessaire de traiter le fond du problème, à savoir l’esprit, et non pas se contenter de regonfler le corps à coup de kilos qui ne seront pas acceptés par le patient et très vite perdus dans la sortie de l’hôpital. J’évoque d’ailleurs aussi ce problème dans mon livre. Il faut donc repenser la prise en charge en envisager de soigner non seulement le corps mais aussi et surtout l’esprit. Ne pas soigner seulement le symptôme mais la cause. Ne pas se contenter de la partie émergées de l’iceberg.

Sabrina livre donc un témoignage poignant, tout en s’interrogeant sur les processus qui l’ont amenée à se détruire. Elle livre ses réflexions par petites touches, à la façon d’un peintre impressionniste. Désormais, elle souhaite mettre à profit son expérience, transformer en positif cette sombre période de sa vie et sa colère. Pour ce faire, elle a fondé en mars dernier l’association Sabrinatca92 pour aider les patients et leurs proches mais aussi effectuer un travail de prévention et créer un réseau de soignants afin de prendre en charge globalement les patients. Je lui souhaite bien sûr toute la réussite qu’elle mérite dans son combat et espère que ses « Anges » veilleront encore sur elle très longtemps !

 

Publicités

Une Réponse to “Le Combat d’une vie”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Dans les contrées glaciales de la non-faim… | Les lectures de Naurile - mai 31, 2014

    […] L’Ame en éveil, le corps en sursis, Sabrina Palumbo […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :