Maison hantée…

29 Mai

Je remercie Southeast Jones des Artistes Fous Associés pour m’avoir fait découvrir le roman dont je vais vous parler aujourd’hui ainsi que les éditions La Madolière. J’ai d’autres ouvrages dans ma liseuse issus des ces éditions. Je n’aurai pas le temps de les lire tout de suite malheureusement mais je tenterai de le faire en août.

Les Résidents, Amelith Deslandes

Un baron excentrique, Von Würssels, collectionneur d’antiquités hors de prix, fait appel à la jeune Naëlle afin de lui confier une mission de la plus haute importance. Cette dernière vient au rendez-vous accompagnée de sa jeune soeur, Auna, une fillette surdouée, qui s’empare d’un objet sans que personne ne s’en aperçoive…

La mission de Naëlle est la suivante : trouver l’emplacement et se rendre dans la mystérieuse Maison Gigogne, perdue dans un village rayé de la carte après la guerre, afin de récupérer l’objet du désir de Von Würssels. Pour découvrir l’emplacement de la Maison, elle devra d’abord rencontrer le terrifiant Hannevek, un psychopathe enfermé dans une cellule du service psychiatrique de l’hôpital après avoir assassiné sa femme et ses deux filles dans des conditions atroces…

Pendant ce temps, un mécanisme semble s’être enclenché, sorte de compte à rebours dont on ne sait quelle sera l’issue…

En parallèle, Missy enquête sur une série de meurtres barbares : de nombreuses femmes ont été retrouvées affreusement mutilées sans que le tueur n’ait laissé aucun indice…

J’avoue avoir été sérieusement décontenancée par ce court roman labyrinthique à la trame narrative particulièrement complexe. Les intrigues se nouent, s’entrelacent, s’emboîtent les unes dans les autres à la manière de cette épouvantable Maison Gigogne dans laquelle s’enfoncera Naëlle dans les dernières pages du roman. Des créatures terrifiantes surgissent de toutes parts sans que l’on ne comprennent vraiment d’où elles viennent si ce n’est peut-être d’un autre espace-temps que le nôtre. J’ai ressenti un réel malaise à la lecture de quelques chapitres dans lesquels des personnages – dont je ne suis pas véritablement parvenue à découvrir l’identité – discourent sur des problèmes ésotériques et jouent aux cadavres exquis (le résultat de ce jeu aura une répercussion sur la trame narrative centrale) en tenant en laisse des humains nus… Amelith Deslandes convie donc ses lecteurs dans son univers, un monde sombre peuplé de créatures étranges, à l’atmosphère très lovecraftienne, et, à la manière de sa Maison Gigogne, ne les en laisse pas ressortir, en tout cas pas de manière indemne… A découvrir !

Publicités

2 Réponses to “Maison hantée…”

  1. lskymc mai 30, 2014 à 6:47 #

    A découvrir ! En effet ! Je me le note 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :