Les lutins sont de retour !

28 Oct

Je tiens à remercier Renaud Marhic et les éditions P’tit Louis pour l’envoi de ce livre-voyageur !

Les Lutins urbains – Le dossier Bug le Gnome – Tome 2, Renaud Marhic

Dans ce deuxième opus de la série des Lutins urbains, nous retrouvons notre jeune ami Gustave Flicman, policier de son état, en piteux état après l’affaire du Pizz’raptor (voir ici pour la chronique). Encore sous le choc de sa rencontre avec un affreux Troll à l’odeur de pieds plus que suspecte, notre héros est bien décidé à ne plus croire aux Lutins urbains afin de ne plus les voir. Oui mais voilà, c’était sans compter l’arrivée de Bug le Gnome dans la Grosse Cité !

Effectivement, force est de constater qu’un nouveau lutin maléfique menace la ville. Rien ne va plus : tous les ordinateurs sont détraqués, les smatphones envoient des messages bizarres, les feux tricolores semblent fous… La panique générale menace ! Gustave ne peut plus nier la réalité, d’autant que le Professeur B a réapparu comme par magie. Ensemble, ils vont devoir au plus vite mettre Bug le Gnome hors d’état de nuire, surtout qu’il vient de s’introduire dans le Laboratoire d’Etude et de Recherche Nucléaire de la Grosse Cité…

J’ai vraiment apprécié ce tome 2 dans lequel on retrouve pleinement l’esprit du premier. Le style de Renaud Marhic est reconnaissable entre mille et je suis certaine que les jeunes lecteurs apprécieront de renouer avec une écriture qu’ils connaissent. Toujours une écriture rimée et très rythmée. On ne s’ennuie pas une seconde ! J’apprécie toujours autant les interventions directes de l’auteur dans le récit grâce à ses petits « Psiiiiit » qui ponctue le texte, apportant de plus amples informations ou interpellant le lecteur pour l’inviter à imaginer certaines scènes par exemple. Je trouve vraiment cette idée – qui rappelle un peu les livres dont vous êtes le héros – géniale ! J’émettrai peut-être un seul petit bémol : je pense que ce livre est plutôt à réserver à des bons lecteurs de 8 à 12 ans, qui parviennent facilement à rentrer dans un monde imaginaire décalé et surtout qui sont capables de suivre un récit malgré des digressions. Personnellement, je suis friande de ces dernières d’autant qu’elles sont très amusantes et richement documentées (excellente référence au Boson de Higgs !), mais je crains que certains enfants qui peinent avec la lecture perdent de vue l’intrigue principale. Pour conclure, une très bonne lecture, mélange de conte folklorique et de roman policier complètement foutraque qui réjouira petits et grands !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :