Alcools

7 Mar

Encore un livre récupéré en salle des profs !

Bella Ciao, Eric Holder

Notre narrateur, écrivain en perdition, profondément alcoolique, tente de mettre fin à ses jours en se noyant après que sa femme le menace de le quitter définitivement, ne supportant plus de le voir se détruire. Mais même ce suicide est raté. l’eau ne lui est manifestement d’aucune aide. Bien obligé de continuer à vivre, la seule solution qui s’impose est un changement radical. Il devient ouvrier agricole chez un viticulteur bourru. On a trouvé mieux pour entamer un sevrage. mais au contact de la vigne, de la terre, il finit par se retrouver peu à peu et, qui sait, finira-t-il par retrouver sa famille et son goût pour l’écriture.

Ce court roman sur les affres d’un « écrivain maudit » en pleine rédemption ne m’a pas vraiment enchantée. J’ai eu l’impression de rester en permanence à la lisière du personnage principal et donc de ne jamais complètement entrer dans le livre. Peut-être est-ce un choix narratif de la part de l’auteur puisque le personnage est en quête de lui-même, éloigné de ceux/ce qu’il aime et de lui-même par l’alcool. Mais cette impression d’incomplétude m’a vraiment laissée sur ma faim car aucun des personnages n’est réellement creusé, comme si tout dans ce roman n’était qu’esquissé. Mes attentes sur le thème étaient sans doute trop grandes, mais il est dommage que l’auteur n’est pas approfondi davantage une intrigue prometteuse. En bref, le roman se lit, n’est pas mal écrit, mais ça en reste là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :