« Contes cruels »

1 Avr

Un peu de littérature chinoise pour changer du Japon.

Trois vies chinoises, Dai Sijie

Comme l’indique le titre, l’auteur de Balzac et la petite tailleuse chinoise va nous conter dans ces trois nouvelles les itinéraires peu banals de trois chinois vivant sur l’île de la Noblesse, vaste décharge à ciel ouvert. Dans ce décor de déchets électroniques, presque apocalyptique, tentent de survivre les laissés-pour-compte de la Chine moderne.

Le premier récit narre le parcours d’un ado de 12 ans, atteint de progéria, une terrible maladie qui lui donne l’aspect d’un vieillard. Un jour, le directeur de cantine d’une prison propose d’acheter l’enfant à sa tante qui l’élève…

Le deuxième texte raconte l’histoire d’une jeune fille dont la mère, intoxiquée à force de travailler dans un atelier de recyclage du plomb des piles et batteries de voitures, perd peu à peu la mémoire. Alors que sa mère disparaît du jour au lendemain, l’adolescente est convaincue de la culpabilité de son père…

La dernière nouvelle met en scène une ancienne forgeronne en train de fabriquer une chaîne qui entravera son fils à un arbre…

Je n’ai pas intitulé cette chronique « Contes cruels » pour rien. Sans rien dévoiler des chutes de ces nouvelles toutes sont d’une brutalité rare. D’autant plus brutales que les textes dégagent une poésie voire même une légèreté apparente grâce à une écriture très délicate. Dès les premières lignes, on se doute bien que l’auteur va nous conduire sur des pentes dramatiques. Mais ce qui crée le choc final, c’est le détachement et même la candeur avec lesquels sont contés les faits. Je suis ressortie à la fois bluffée et horrifiée par la violence finale de ces trois nouvelles à la narration parfaitement maîtrisée. A découvrir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :