Au-delà des apparences

15 Avr

Je termine en beauté ma session littérature jeunesse avec une belle pépite.

Eleanor and Park, Rainbow Rowell

Eleanor vient d’emménager dans une nouvelle ville. Le premier jour qu’elle met les pieds dans le bus pour se rendre au lycée, tout le monde la dévisage. Les passagers – ses futurs « camarades » de classe – se moquent ostensiblement d’elle à cause de sa tignasse rousse, de son embonpoint et de son accoutrement bizarre. Personne ne veut d’elle à côté de lui. Elle finit par s’installer à la seule place libre, à côté d’un ado d’origine asiatique, Park. Ce dernier ignore totalement sa voisine et ne lui adresse pas la parole. Bref, c’est mal parti pour l’intégration d’Eleanor qui va bien vite devenir la tête de turc de Tina, la fille la plus populaire du lycée.

Pour ne rien arranger, la vie familiale d’Eleanor est également un enfer. Son père ne veut plus la voir, ni sa tripotée de frères et soeurs. Du coup, elle partage une unique chambre avec ces derniers dans une minuscule maison dans laquelle viennent d’emménager sa mère et son beau-père qu’elle déteste. Il faut dire qu’il y a de quoi. L’homme est un violent pervers alcoolique. Il a d’ailleurs mis sa belle-fille à la porte des mois plus tôt. Sa mère n’était pas intervenue pour la défendre et Eleanor avait dû passer un an chez ses voisins…

Les journées au lycée se suivent et se ressemblent pour notre amie qui se fait toujours harceler dans le bus et en cours de sport. Une chose a néanmoins changé et pas des moindres. Park lui adresse enfin la parole. Ils possèdent une passion commune pour les comics et les Smiths. Bientôt, un lien très fort va s’instaurer entre eux.

Si vous avez aimé Nos étoiles contraires et Qui es-tu Alaska ? de John Green, vous adorerez Eleanor and Park. Comme les deux autres, ce roman est centré sur la découverte de l’autre, du sentiment amoureux chez les adolescents. Comme les deux autres, l’histoire n’a rien de mièvre. Elle sonne juste. Les personnages sont des adolescents cabossés par la vie (surtout Eleanor mais Park n’est pas épargné. En effet, s’il a la chance de vivre dans une famille aimante et unie, il se sent mis à l’écart par son père qui semble être constamment déçu par son fils), des adolescents comme on peut en croiser dans la réalité. Tout semble les opposer et pourtant, ils finissent par devenir inséparables. Les thèmes de la différence, de l’exclusion du groupe parce que l’on n’appartient pas à la « norme » et du harcèlement qui peut en découler sont eux aussi traités avec beaucoup de réalisme et l’auteur ne tombe jamais dans la caricature. Les « méchants » ne sont pas forcément punis, les choses ne s’améliorent pas nécessairement. Il faut essayer de passer outre. Chacun a le droit à la différence, qu’elle soit physique, vestimentaire, sociale… et l’assumer est encore le meilleur moyen de la faire accepter par les autres (à moins d’avoir affaire à de sacrés abrutis comme c’est malheureusement le cas pour Eleanor). J’ai justement apprécié que le personnage principal ne corresponde par à la norme, qu’elle ne soit pas un canon de beauté répondant aux critères actuels. Eleanor a des complexes mais Eleanor est une fille en vie, qui a du caractère et c’est bien le principal.

En ce qui concerne la narration, on suit alternativement les points de vue des deux personnages principaux dans de courts chapitres et sous-chapitres. Le rythme est donc assez soutenu et l’on ne voit pas le temps passer malgré presque 400 pages tout de même. Le fait de traiter certaines scènes sous deux aspects permet de se rendre compte de l’avancée parallèle des sentiments des personnages bien souvent en proie au doute l’un et l’autre. je me suis tellement prise à l’intrigue que j’avais parfois envie d’intervenir pour les aider à mieux se comprendre ! Autre petite chose qui n’a rien à voir avec le style : les références à la pop-culture des années 80 avec les comics et tous les grands groupes de l’époque qui susciteront peut-être la curiosité de nos jeunes lecteurs. Vous l’aurez compris, à savourer sans hésitation !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :