amour·Littérature jeunesse·nouveauté·Roman

Triangle amoureux

Je remercie chaleureusement les éditions Syros pour l’envoi de ce roman.

Même pas peur, Ingrid Astier

Comme tous les ans, Stephan retrouve ses meilleurs amis Phil et Mica à l’île d’Yeu pour une chasse au trésor géante. Alors que Stephan se faisait une joie de retrouver la belle Mica, le voilà ronger par la jalousie. La demoiselle semble avoir jeter son dévolu sur Phil. Submergé par des vagues de sentiments contradictoires, notre jeune héros est prêt à n’importe quoi pour exister aux yeux de celle qu’il aime, quitte à prendre des risques inconsidérés ou à briser des années d’amitié.

Ingrid Astier signe avec Même pas peur son premier roman pour la jeunesse et valide l’essai avec brio. Nous suivons, sans temps mort, l’évolution des sentiments de Stephan en même temps que les énigmes de la chasse au trésor. La romancière parvient parfaitement à rendre compte de toute la complexité du bouillonnement intérieur de l’adolescence, cet âge de tous les possibles en même temps que des doutes les plus intenses. « Education sentimentale » adolescente, ce roman donne à voir à quel point l’apprentissage de l’amour peu parfois s’avérer compliqué.

Les jeunes lecteurs s’identifieront sans peine au personnage principal à la fois timide et fragile mais aussi provocateur par moments. J’ai apprécié que l’auteur traite le thème de l’amour adolescent du point de vue d’un garçon et parvienne à rendre compte de ses difficultés à exprimer ses sentiments sans jamais tomber dans l’angélisme, loin de là. Pour travailler avec des collégiens, je pense qu’il reflète assez bien la réalité car bien souvent les adolescents masquent leurs craintes sous leurs airs fanfarons. Les lecteurs de John Green – en particulier de Qui es-tu Alaska – apprécieront sans doute cet ouvrage.