Archive | août, 2015

Cœur brisé

23 Août

Je remercie vivement Camille pour m’avoir conseillé et prêté ce livre.

Haute Fidélité, Nick Hornby

Rob Fleming a 35 ans et est le propriétaire d’un magasin de musique dans lequel les clients se font plus que rares. Sa vie sentimentale est aussi calamiteuse que son parcours professionnel. Il vient de connaître une énième rupture et dresse un bilan assez sinistre de sa vie, à commencer par ses cinq plus gros échecs amoureux. Evidemment, cela n’est pas fait pour lui remonter le moral.

Alors qu’il tente en vain d’oublier Laura, son dernier amour qui a fui avec le voisin du dessus, Rob se torture l’esprit avec des questions du style : peut-on sérieusement envisager de vivre avec quelqu’un dont les goût musicaux sont parfaitement incompatibles avec les vôtres ? arrivé à son âge, ne devrait-il pas songer à fonder une famille, trouver un travail sérieux et cesser de cloisonner son existence en termes de top cinq ?

Excellent ! J’ai adoré suivre le cheminement intellectuel de ce trentenaire complètement paumé. Parfait anti-héros, il représente tout à fait les hommes – et femmes – de sa génération. En véritable « adulescent », Rob n’a toujours n’a toujours pas fait le grand saut dans le monde des adultes. Son métier de disquaire spécialisé et ses vendeurs encore plus enfants que lui le maintiennent dans un statut d’éternel ado, qui préfère passer son temps à écouter des vinyles au sein de son antre (d’ailleurs, sacrée playlist constituée dans le roman. J’avoue ne pas être allée rechercher tous les titres sur le net car je n’aurais jamais terminé ma lecture !) qu’à véritablement vivre sa vie et se confronter au monde réel. D’ailleurs, après sa rupture avec Laura, le monde n’est plus que ressassement du passé et tentatives échouées de convoquer ce passé dans le présent. Toute la question est : Rob parviendra-t-il à évoluer et, si oui, de quelle manière ? je vous le laisse découvrir en lisant ce roman à la fois tragique et comique, devenu un véritable best-seller depuis sa parution en 1995 en Angleterre. Il a d’ailleurs fait l’objet d’une adaptation cinématographique par Stephen Frears avec John Cusack comme acteur principal.

Publicités

Mutant

12 Août

Avant de replonger dans une lecture pour adultes, voici un des petits derniers des éditions Syros, destiné aux ados à partir de 13 ans pour les bons lecteurs.

il, Loïc le Borgne

Romane n’a pas été épargnée par la vie. Suite à un terrible accident, elle a perdu sa mère et l’usage d’une jambe. Alors qu’elle s’apprête à passer un été peu réjouissant en compagnie de son père dans la petite ville de Templeuve, elle apprend avec plaisir la venue de son cousin Elouan, un garçon mystérieux, qu’elle n’a pas vu depuis des années.

Mais dans la petite bourgade, les nouveaux arrivants ne sont pas franchement les bienvenus. Valentin, Connor et leur bande sont bien décidés à ne pas laisser un inconnu marcher sur leurs plates-bandes. Alors qu’ils tentent de l’intimider, ils se rendent compte que le garçon n’est pas un adolescent comme les autres, qu’il possède des pouvoirs particuliers. Romande aussi s’aperçoit de l’étrange phénomène. Son cousin semble pouvoir lire dans les pensées de ses interlocuteurs, anticiper leurs réactions et communiquer avec les animaux. Alors que les journaux télévisés évoquent de nombreux cas de jeunes hors du commun, les habitants de Templeuve, horrifiés par la présence d’un de ces mutants dans leur paisible bourgade, vont organiser une véritable chasse à l’homme…

Je l’avoue tout de suite, j’ai un peu repoussé cette lecture en raison de la couverture qui ne m’attirait pas vraiment. Je la trouve trop connotée « ados » et « garçons » et avais un peu peur de ce qui pouvait bien se cacher derrière. Eh bien, j’ai été vraiment agréablement surprise. J’ai vraiment dévoré ce roman d’anticipation à l’intrigue et à la narration vraiment bien ficelées.

En bon livre du genre, il ne se contente pas d’évoquer la possibilité de l’évolution de l’humanité mais donne à réfléchir sur nos sociétés actuelles : peur, rejet de l’Autre et de la différence, tentation de la radicalisation et du totalitarisme pour préserver son quotidien. Loïc le Borgne parvient parfaitement à introduire son lecteur au coeur de ce village miné par la peur, dont les habitants, gouvernés par leur terreur de l’inconnu sont prêts à suivre aveuglément un fou furieux donneur d’ordres et à commettre l’irréparable. D’autres thèmes importants sont aussi abordés en filigrane de l’intrigue tels que le handicap et les violences commises au sein de la structure familiale.

Tous ces sujets sont traités par le biais de personnages bien dessinés dans des sous-chapitres qui offrent leurs différents points de vue et permettent également à l’intrigue de progresser rapidement. Les lecteurs de 4ème-3ème (et même à partir de la 5ème) vont dévorer ce roman plein de suspens, d’action mais aussi de sentiments avec une fin à couper le souffle ! Un petit conseil aux filles : ne vous laissez pas rebuter par la couverture, le livre vous est tout autant destiné qu’aux garçons !

Vérité nue

5 Août

Je remercie vivement mon ami JSB qui m’a offert ce livre pour mon anniversaire il y a quelques mois et permis de découvrir un auteur qui vaut le détour.

Nager sans se mouiller, Carlos Salem

Juan Pérez Pérez, divorcé, représentant dans l’industrie pharmaceutique, s’inquiète. Il doit récupérer ses deux enfants pour passer les vacances mais a peur de ne pas être à la hauteur. Pourtant, Juan n’est pas le monsieur Tout-le-monde qu’il paraît. Il est aussi Numéro Trois, un redoutable tueur à gages qui ne craint aucune situation.

Mais aujourd’hui, tout est différent. Une opération de dernière minute lui est confiée alors qu’il s’apprête à partir avec ses enfants : surveiller une future victime dans un camping de nudistes sur la côte sud de l’Espagne. Et dès le départ rien ne semble aller normalement. Déjà, il ne sait pas qui il doit surveiller. Ensuite, se retrouver totalement nu devant ses enfants et au milieu d’inconnus le rend nerveux. Puis d’étranges coïncidences se produisent. Son ex-femme s’installe avec son amant dans la tente voisine de la sienne. Il retrouve son meilleur ami d’enfance qu’il a malencontreusement rendu borgne et boiteux aux bras d’une femme fatale. Il croise un policier avec lequel il joue au chat et à la souris depuis des années ainsi qu’un rival psychopathe qui appartient à la même entreprise et qu’il soupçonne d’être là pour le tuer. Alors que Juan ne sait pas vraiment en qui il peut se fier, il se lie d’amitié avec le vieux professeur Camilleri et tombe sous le charme de la belle Yolanda. Mais peut-il vraiment leur faire confiance ?

Voilà un roman noir parfait pour l’été et ce n’est pas péjoratif. Ce n’est pas tous les jours qu’une intrigue de polar plante son décor dans un camp nudiste ! L’atout majeur de l’intrigue réside dans le fait que personne n’est réellement celui qu’il parait et que même complètement nu, chacun a encore pas mal de choses à cacher. Tout au long du roman, on suit l’évolution de notre père de famille qui se révèle peu à peu à lui-même et aux siens passant peu à peu du statut du mari et du père ringard à celui de héros. J’avoue qu’au début, j’ai délaissé l’intrigue pour m’attarder sur le caractère du personnage – je crois d’ailleurs que c’est ce que l’auteur a voulu car tout reste très flou jusqu’aux deux tiers du roman. Mais j’ai été très agréablement surprise par la toute fin qui révèle quelques rebondissements bien sentis.

Du point de vue du style, le roman est très agréable à lire dans un mode à la fois décalé, burlesque et poétique. L’auteur ne se prend pas au sérieux, s’amuse avec les codes du genre sans toutefois tomber dans la facilité et tout en livrant de profondes réflexions sur l’amour et la condition humaine.

Amateurs du genre ou non, vous ne serez pas déçus par ce roman noir totalement loufoque et bourré d’humour !