Orpheline

16 Nov

Livre pris un peu au hasard, en errant dans les rayons de la bibliothèque.

Comme un père, Laurence Tardieu

Louise a 25 ans. Sa mère vient de mourir après s’être fait renverser par une voiture. Alors que la jeune femme est encore sous le choc de cette disparition soudaine, son père, emprisonné depuis vingt ans réapparaît subitement et lui demande son hospitalité pour quelques jours avant de recommencer une nouvelle vie. Louise, qui a tant cherché à éradiquer ce père qu’elle n’a quasiment jamais connu, accepte, morcelée entre le désir de faire enfin sa connaissance, sa culpabilité d’avoir voulu l’oublier et sa colère envers celui qui ne l’a pas élevée. Pendant cinq jours, le père et la fille vont cohabiter, tentant l’un et l’autre de s’apprivoiser malgré la violente hostilité de Louise.

Ce court roman évoque un sujet grave, la perte réelle et psychique des parents, de façon très délicate grâce à une narration pour le moins particulière. L’auteure, en effet, réalise des va-et-vient entre la première et la troisième personne ce qui témoigne de la mise à distance de personnage de Louise non seulement par rapport à son père mais par rapport à elle-même et à ses sentiments. Le lecteur pourra d’ailleurs être dérouté par ces changements de personnes comme par l’absence de transition entre les différentes scènes (décès de la mère, arrivée du père, discussions entre Louise et son amie Ana, entre Louise et son compagnon…). Mais c’est précisément cette narration sortant de l’ordinaire qui m’a plu, car elle permet d’allier la forme au fond à savoir la perte de repères de cette jeune femme qui tente désespérément d’en retrouver.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :