Archive | mars, 2016

Naissance d’un papillon

20 Mar

Je remercie mes parents pour m’avoir prêté ce livre.

Les ailes d’émeraude, Alexiane de Lys

les-ailes-d-emeraude-tome-1-574746Alors qu’elle n’est encore qu’une petite fille, Cassiopée est victime d’un terrible accident de voiture dans lequel sa mère trouve la mort. Seule au monde, elle se retrouve dans un orphelinat. Bien qu’elle se sente heureuse auprès des autres enfants qui constituent sa famille, la jeune femme doit quitter les lieux à ses 18 ans, comme le stipule le règlement. Mais dès sa sortie, elle sent que quelque chose cloche. Elle a la désagréable impression d’être suivie…

Très vite, sa vie va basculer. De dangereux hommes sont à sa poursuite tandis qu’après être entrée en contact avec une mystérieuse plante Cassiopée se retrouve tout à coup métamorphosée. D’immenses ailes couleur d’émeraude lui poussent dans le dos et sa vue s’améliore considérablement. Sous le choc de cette étrange transformation, elle fait la connaissance du beau mais ténébreux Gabriel qui va lui révéler sa véritable identité. La jeune femme appartient au peuple des Myrnes, une communauté dotée d’étonnants pouvoirs sensoriels.Secouée par cette découverte, notre héroïne est pourtant loin d’être au bout de ses surprises…

Pour un premier roman et pour une auteure si jeune (19 ans), voilà qui est très prometteur. Alexiane de Lys parvient avec brio à prendre son lecteur par la main et à l’emmener dans un univers fantastique parfaitement décrit. La jeune femme maîtrise très bien l’art du rebondissement et du suspens. Il n’y a aucun temps mort dans ce roman pourtant très long (700 pages !). Ce qui fait l’attrait de l’histoire, c’est qu’elle n’est pas seulement un divertissement fantastique. Le livre se veut également quête personnelle – Cassiopée va découvrir qui elle est réellement, percer les mystères de son passé -, roman d’aventure voire thriller et éducation sentimentale pour la jeune fille qui va découvrir à la fois les charmes et les complications de l’amour. Si ce roman également plein d’humour me semble davantage destiné à un public adolescent, les adultes y trouveront leur compte et passeront un agréable moment de lecture. Seuls petits bémols à mon goût : des petits ressorts narratifs qui reviennent un peu trop souvent pour relancer l’histoire et qui finissent par lasser et quelques coquilles passées à la trappe lors de la relecture. A part ça, rien à redire, Alexiane de Lys nous offre ici un premier roman de qualité. J’ai appris que la suite est désormais disponible, j’ai hâte de la lire !

Publicités

Métamorphose

7 Mar

Un peu de littérature jeunesse fournie par mon ancienne collègue.

Animale – La malédiction de Boucle d’Or, Victor Dixen

106715918_oBlonde, une magnifique jeune femme de 17 ans dotée d’une extraordinaire chevelure dorée, a passé sa vie dans un couvent. Pensionnaire depuis son plus jeune âge, recueillie par les ursulines, elle est la risée de ses consœurs issues de familles très aisées et notamment de Bérénice qui ne cesse de se moquer de sa maladresse et de son aspect maladif. Le fait est que la pauvre Blonde est affublée de lunettes aux verres teintés et qu’elle est obligée de rester à l’abri de la lumière après des malaises à répétitions dès son plus jeune âge. Mais un jour, la jeune fille va pouvoir révéler toute sa beauté en pausant pour le séduisant Gaspard, un apprenti tailleur de pierre venant rénover une statue au couvent. Les deux jeunes gens tombent immédiatement sous le charme l’un de l’autre…

Dans le même temps, Blonde a reçu la visite dans sa chambre, en pleine nuit, d’un homme inconnu qui lui a fourni un dossier d’enquête qui semble la concerner. Il évoque un épisode marquant de la vie de Gabrielle de Brances. 17 ans plus tôt, la jeune femme relate un événement incroyable à savoir comment elle s’est égarée dans une forêt avant de se retrouver enfermée dans une chaumière au fond des bois, séquestrée par des créatures à peine humaines…

J’avoue que j’étais un peu réticente avant d’entreprendre la lecture de cette réécriture du célèbre conte Les Trois Ours de Robert Southey plus communément connu sous le titre de Boucle d’Or. Mais j’ai très vite été happée par la narration au rythme soutenu qui ne laisse pas au lecteur un instant d’ennui. J’ai aussi apprécié le fait qu’il y ait un véritable travail de recherche historique effectué pour insérer le conte dans la période pour le moins chamboulée des guerres napoléoniennes mais également dans la mythologie des pays nordiques ainsi que dans les secrets du Vatican.

A la fois conte fantastique et roman d’amour et d’aventure, Animale réussit le coup double de divertir le lecteur tout en livrant une réflexion sur les questions d’humanité et d’animalité. La Belle et la Bête ne pourraient bien se révéler être qu’une seule et même personne et l’amour ne saurait se contenter de s’en tenir aux apparences.  Un roman palpitant qui a reçu le Grand Prix de l’Imaginaire 2014