Drame familial

10 Avr

Je remercie mon amoureux qui m’a offert ce roman pour mon anniversaire.

Le livre des Baltimore, Joël Dicker

512bp4sqz2bbl-_sx343_bo1204203200_Marcus Goldman, auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, est, en 2012, une célébrité. Mais depuis huit ans, il est hanté par le Drame qui a bouleversé le destin de sa famille. Il décide donc de quitter New-York pour s’installer en Floride afin de s’atteler à son prochain roman qui racontera l’histoire de sa famille, ou plutôt de ses familles : les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair.

Marcus est le fils des Goldman-de-Montclair, une famille de la classe moyenne, vivant dans une petite maison du New-Jersey, à Montclair.

Tous les ans pendant son enfance et son adolescence, Marcus part pour les vacances chez son oncle et sa tante, les Goldman-de-Baltimore, une famille extrêmement riche, vivant dans une somptueuse maison près de Baltimore, pour retrouver son cousin Hillel et Woody, un enfant laissé à lui-même, recueilli par le père de famille, Saul Goldman.

Marcus se souvient et raconte son admiration pour les Goldman-de-Baltimore, leur réussite et leur richesse alors que lui n’est qu’un médiocre Goldman-de-Monclair. Mais à mesure que ses souvenirs lui reviennent et que ses recherches sur sa famille progressent, Marcus perçoit que l’image de la famille modèle se ternit lentement et qu’en filigrane se profile le Drame. Et c’est à cette question qui le hante depuis des années : qu’a-t-il bien pu arriver aux Goldman-de-Baltimore ? que Marcus va tenter de répondre en écrivant son roman familial.

J’avais adoré La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert et j’ai littéralement dévoré ce nouveau roman de Joël Dicker mettant en scène les destins croisés d’une même famille scindée en deux branches que tout semble opposer. Chaque personnage est peint avec une minutie si rigoureuse qu’à la fin nous parvenons presque à nous sentir de la famille et avoir assisté avec Marcus, de loin, au règne puis à la chute des Goldman-de-Baltimore. Mais attention, ce n’est pas parce que je parle de peinture qu’il s’agit d’un récit contemplatif et descriptif ! Aucunement ! Il s’agit d’un portrait de famille en action. Les dialogues sont en effet largement privilégiés par l’auteur, laissant entrevoir des scènes de vie dynamiques et souvent très humoristiques. Et même si certains événements racontés sont extrêmement graves – je pense au harcèlement que subit le frêle Hillel à l’école – ils sont toujours présentés avec une distanciation humoristique, à tel point que je n’ai pu contenir mon rire à plusieurs reprises. Alors si vous aussi vous voulez savoir quel est ce Drame qui a frappé les Goldman-de-Baltimore et passer un magnifique moment de lecture, n’hésitez pas ! Coup de cœur pour moi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :