Étrange bibliothèque

30 Juin

Je remercie encore Alexandra qui me connait si bien et m’a encore fait découvrir une magnifique pépite !

Au paradis des manuscrits refusés, Irving Finkel

9782709656221-001-xAu fin fond de la campagne anglaise se cache une bibliothèque pour le moins étrange. Ici, en effet, ne sont répertoriés et mis en rayons que les manuscrits ayant fait l’objet de refus de la part d’éditeurs, accompagnés de leurs missives – parfois violentes – de rejet. Sous l’égide du conservateur en chef, le Dr Montague Patience, une incroyable équipe de bibliothécaires est chargée de veiller à la bonne classification et conservation des différents ouvrages qui parviennent nombreux à la bibliothèque. Et alors que l’on s’attendrait à ce que personne ne soit attiré par ces manuscrits inédits – bien souvent mal écrits – d’auteurs totalement inconnus, il n’en est rien. Notre bande de bibliothécaires va devoir surmonter toute une série de perturbations : consœur américaine plus que pénible, troublante étudiante cachant une actrice aux intentions plus que douteuses, cambrioleurs et j’en passe ! Mais qu’on se le tienne pour dit, Montague et son équipe sont prêts à tout pour défendre les biens qui leur ont été confiés.

Ce roman est tout bonnement un chef-d’oeuvre d’humour anglais ! Chaque page vient révéler des situations plus cocasses les unes que les autres et des personnages hilarants par le sérieux avec lequel ils y font face. On retrouve ici le fameux nonsense carrollien, les bibliothécaires et surtout le conservateur en chef se posant des questions plus qu’absurdes mais hautement existentielles dont les principales sont : « quel était l’intérêt de la Bibliothèque ? A quoi servaient-ils tous ? […] la littérature publiée avait-elle plus de valeur que la littérature impubliée ? ». Evidemment, ce genre de questionnement ne remet absolument pas en cause le travail du Dr Patience ni celui de la trentaine de personnes œuvrant dans cette bibliothèque si singulière. Bien difficile de décrire davantage cet ouvrage tant il réserve de surprises. Je l’ai lu très doucement pour profiter le plus longtemps possible des pépites qu’il réserve, c’est dire ! Il m’a un peu fait penser à La conjuration des imbéciles de Toole que j’avais lu et chroniqué il y a quelques années.On notera un joli pamphlet contre la cruauté du monde éditorial qui viendra réjouir tous les écrivains qui se sont vus refuser un jour ou l’autre leur manuscrit. Gros coup de cœur ! Juste pour le plaisir de vous donner un exemple de l’humour et de l’écriture parfaitement maîtrisée de l’auteur, je cite ici l’une des fameuses lettres de refus adressées par un éditeur à un auteur de manuscrit refusé en devenir :

« Cher monsieur,

En dépit des quarante-sept rudes années que je vient de passer dans l’édition, je ne parviens pas à comprendre comment quelqu’un peut oser écrire un manuscrit tel que celui que vous nous avez envoyé. C’est peu dire que cela relève d’un scandaleux gâchis de papier dactylographié.

Vous êtes, monsieur, un affront vivant à tous les arbres qui poussent sur cette planète ».

Tout le livre est sur ce ton délectable. Si vous avez un livre à lire cette année, ne cherchez plus, c’est celui-ci qu’il vous faut !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :