Meurtres au paradis

6 Juil

J’avais offert ce livre en cadeau pour la fête des mères.

Le temps est assassin, Michel Bussi

9782258136700Eté 2016. 27 ans après l’accident de voiture dans lequel ses parents et son frère ont trouvé la mort et duquel elle est sortie miraculeusement vivante, Clotilde revient avec son mari et sa fille ado, à l’endroit exact où elle-même passait ses vacances en famille en 1989, dans un endroit paradisiaque en Corse, sur la presqu’île de la Revellata. En revenant pour la première fois sur les lieux de l’accident, la jeune femme cherche à exorciser le drame vécu et à se rapprocher de sa fille qui a exactement le même âge qu’elle en 1989, 15 ans. A cette époque, Clotilde était une jeune fille rebelle en apparence mais qui tenait sérieusement le journal de bord secret de ses vacances. Mais rien ne va se passer comme prévu pour Clotilde. Juste après son arrivée sur l’île de beauté, elle reçoit une lettre signée de sa mère sensée être morte depuis 27 ans. Elle revoit également l’homme dont elle était amoureuse lorsqu’elle avait 15 ans. Alors que les fantômes du passé semblent refaire surface les vivants cherchent à enterrer des secrets pourtant déjà bien enfouis. Et si l’accident avait été prémédité ?

Je n’avais pas vraiment accroché au dernier Bussi lu N’oublier jamais que j’avais trouvé très invraisemblable. Si j’avoue m’être fait prendre au jeu par cette histoire familiale sur fond azur d’une Corse envoûtante pendant les deux tiers du roman, j’ai a nouveau été déçue par la fin et de nouvelles invraisemblances  fantomatiques. Et c’est vraiment dommage car sur la forme, il est plutôt plaisant de découvrir le journal de l’ado qu’était Clotilde en parallèle avec le récit des vacances de l’adulte qu’elle est devenue et de constater l’évolution de chacun des personnages. L’intrigue est également bien menée et laisse une bonne part au suspens. J’ai également apprécié le ton humoristique de l’ensemble. Mais nous y revenons, les incohérences ou invraisemblances sont bien présentes. Deux personnages qu’on croyait morts et enterrés faisant leur réapparition, c’est un peu gros. Tout comme la vengeance prémédité envers un innocent pour sauver l’honneur d’un coupable qui n’a jamais été le moins du monde soupçonné… Je n’en dirai pas plus car malgré tout le roman se laissera fort bien lire sur une jolie plage cet été. Faites quand même attention sur les routes de Corses, vérifiez vos freins et votre direction 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :