Mad Max

5 Nov

Bonjour à tous ! Désolée pour l’attente mais un emploi du temps chargé ces dernières semaines ne m’a pas laissé beaucoup de temps pour lire. Mais ça y est, je suis de retour, et préparez-vous à découvrir pas mal de nouveautés.

Water Knife, Paolo Bacigalupi

water2bknife2bvfDans un futur que l’on imagine plus proche qu’on ne le souhaiterait, l’eau est devenue denrée rare et une véritable guerre fait rage entre les états du sud des Etats-Unis autour du fleuve du Colorado. Dans un univers asséché par un soleil de plomb, Le Nevada, l’Arizona et la Californie se livrent à une lutte sans pitié pour l’or bleu. Dans ce monde aux allures d’apocalypse, Angel Velasquez, à la fois détective, espion et tueur employé par Catherine Case, la présidente de la Southern Nevada Water Authority, est chargé de « couper l’eau » aux états voisins afin d’assurer la survie des arcologies (architectures écologiques) de Las Vegas. Alors qu’il doit se rendre à dans une Phoenix réduite à l’état de cendres pour récupérer des droits très anciens sur l’eau, Angel fait la rencontre de Lucy Monroe, une journaliste acharnée qui tente de montrer au monde entier le désastre en train de se produire, et de la jeune Maria, une jeune texane qui rêve de fuir vers le Nord. Au milieu de ce chaos, Angel va bientôt découvrir qu’il ne pourra compter que sur lui-même pour mettre la main sur les fameux documents.

Voilà une belle découverte que ce thriller SF dont j’imagine très bien une adaptation cinématographique tant Bacigalupi dépeint avec une extrême précision et un réalisme glaçant – ou devrais-je dire brûlant –  les états du sud des Etats-Unis dévastés par la sécheresse, en proie à une sanglante guerre de l’eau. Et c’est sans doute en cela que réside le coup de maître de l’auteur. A l’heure où gagne le réchauffement climatique, la vision de cette apocalypse caniculaire, d’un monde où l’eau se fait si rare nous paraît plus que jamais une représentation plus que crédible de notre futur et confère ainsi au lecteur la sensation véritablement oppressante de connaître un jour ce terrifiant désastre. Dystopie très bien ficelée, ce roman d’anticipation donne à réfléchir sur l’impact que chacun peut avoir sur l’environnement. Coup de cœur !

Publicités

Une Réponse to “Mad Max”

  1. labiblidonee novembre 6, 2016 à 9:02 #

    Oh super limite il pourrait même me plaire à moi qui ne lit pas de SF. Ca semble plutôt de l’anticipation voire une dystopie. Je le note pour mon mari et moi !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :