Archive | 4:09

Incompréhension

29 Juin

C’est avec un très grand plaisir que je vous invite à découvrir les nouveautés de la collection « Rester Vivant » des éditions Le Muscadier. Voici un court roman, premier d’une série de quatre ouvrages que je vous présenterai dans les semaines à venir.

Faits d’hiver, Cathy Ribeiro

9791090685949-165x250Elie a perdu sa femme Marcelle. Depuis, il attend que son tour vienne auprès de son vieux chien Andy. Le vieil homme n’a plus guère goût à la vie. Il passe son temps à se remémorer le passé en compagnie de celle qui partageait son existence depuis toujours ou presque.

Deux gamins du Nord débarquent dans un petit village avec leur mère et leurs petits frères et sœurs. Les nouveaux venus ont du mal à se faire accepter dans la petite commune. Les adolescents ne trouvent pas leur place au sein d’une communauté vieillissante. Leur mère n’a aucune ressource. Alors, lorsqu’un jour ils découvrent une remise pleine de bois, ils décident d’en prendre un peu, de temps en temps, pour chauffer la maison. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que ce bois appartient à Elie et que le vieil homme se doute que quelque chose ne tourne pas rond…

Voilà un court roman touchant que signe Cathy Ribeiro, qui met en scène non seulement les difficultés qui touchent les classes sociales défavorisées en France, poussant des enfants à vivre de larcins en tout genres, mais aussi l’incompréhension qui semble parfois immense entre les différentes générations. Quand le dialogue n’existe pas, difficile de faire le premier pas et d’aller vers l’autre. Pourtant, tendre la main, engager la discussion, pourrait bien souvent désamorcer des situations de crises avant qu’il ne soit trop tard. Une fois encore, le Muscadier ouvre les portes à la parole et à la réflexion aux jeunes adolescents grâce à ce court roman accessible au plus grand nombre. Cette fois, c’est la question de la tolérance et l’ouverture à l’Autre qui est en jeu. Je vous invite à découvrir cet ouvrage – qui devrait trouver sa place dans tous les CDI – avec vos enfants en attendant de vous présenter les autres nouveautés de la collection.

Publicités

Jours d’oubli

29 Juin

Aujourd’hui, je vous présente un premier roman paru aux Editions de La Martinière.

Mademoiselle, à la folie ! Pascale Lécosse

couv-pascale-lecc81cosse-mademoiselleCatherine, actrice et comédienne fantasque, est au sommet de sa carrière. Elle s’apprête d’ailleurs à se voir remettre la légion d’honneur en récompense de ses nombreux succès. Elle a joué les plus grands rôles et ne recule devant rien pour avoir le plaisir de monter sur les planches et partager des moments intenses avec le public. Mais dans sa vie personnelle, Catherine est très seule. Amoureuse éperdue de Jean, ministre de la culture qui n’a jamais quitté son épouse pour la rejoindre, elle partage son logement avec Mina, son assistante, sa confidente mais surtout sa meilleure amie. La vie s’écoule tranquillement, entre deux tournées et deux coupes de champagne. Jusqu’au jour où tout bascule. Catherine sent peu à peu qu’elle perd le fil de sa vie, que tout lui échappe, même les mots qu’elle maîtrise tant, sans qu’elle ne comprenne pourquoi. Mina assiste, au début impuissante, à la terrible maladie qui va grignoter le cerveau de son amie et tentera ensuite de la protéger au mieux. Catherine ne compte pas se laisser abattre. Elle veut continuer à jouer le rôle de sa vie.

Voilà un premier roman d’une grande intensité que nous livre Pascale Lécosse en traitant avec pudeur la maladie d’Alzheimer dans sa phase précoce. Le nom de la maladie n’est d’ailleurs pas cité une seule fois dans l’ouvrage qui montre l’évolution des troubles dans l’intimité du personnage principal. Les chapitres correspondent à la vision tantôt de la comédienne, tantôt de son amie afin de mieux donner à voir et à comprendre toute la complexité des maux, en passant par l’incompréhension, la honte, le déni et l’acceptation forcée qui ne signifie pas la soumission. Le texte, très poignant, demeure non moins enjoué grâce à des dialogues savamment orchestrés, à la fois drôles et désarmant. Je vous conseille vivement ce petit livre, que vous soyez ou non concernés par le sujet. Sortez vos agendas : parution le 17 août. Merci à l’agence Anne et Arnaud qui me permet de partager avec vous cette avant-première.