Enfer nocturne

28 Mai

Comme je vous l’ai dit dans ma précédente chronique, je n’ai eu que très peu de temps ces dernières semaines pour rédiger mes chroniques ! Du coup, j’ai pris pas mal de retard ! Retard accru pour le roman que je vais vous présenter aujourd’hui car il s’était manifestement perdu en chemin ! Je remercie donc les éditions De Saxus pour l’envoi de ce roman sorti le 1er mars dernier. Il s’agit du tout premier titre de ces jeunes éditions à qui je souhaite toute la réussite qu’elles méritent !

Les Limbes, Olivier Bal

119420362L’intrigue débute en pleine guerre du Vietnam, en 1970. James Hawkins, un jeune américain jusque là sans histoire vient d’être recruté. Alors qu’il n’est sur le front que depuis quelques semaines, survivant comme il peut à l’enfer quotidien, il reçoit une balle en pleine tête. Contre toute attente, il réchappe à ses blessures et se réveille, quelques semaines plus tard dans un hôpital de Saïgon. Mais dès lors, sa vie a basculé. Il semble habité pas un étrange pouvoir qui le terrorise. Dès qu’il s’endort, il pénètre dans les rêves d’inconnus… Un an plus tard, alors qu’il est rentré au pays, il est contraint de gagner une base militaire secrète aux confins de l’Alaska. La CIA a besoin de lui pour mener à bien le projet Limbes sous la direction du professeur Kleiner. Le vieil homme mène des recherches sur les rêves depuis bien longtemps et le voilà sur le point de pouvoir concrétiser son souhait le plus profond : contrôler les songes d’autrui, les manipuler mais aussi découvrir cet univers encore trop peu connu que sont nos propres rêves. Malheureusement, les choses ne se passeront pas tout à fait comme prévu…

Pour une première publication, les éditions De Saxus tapent fort avec ce thriller aussi haletant que terrifiant. L’auteur nous entraîne dans un univers en vase clos (claustrophobes, s’abstenir !) qu’est la base secrète en Alaska. Si j’avoue avoir été sceptique au début de ma lecture – n’étant que très peu adepte de romans historiques ou évoquant les guerres, je n’étais pas forcément emballée après les premières pages concernant le Vietnam -, j’ai été agréablement surprise que l’intrigue prenne un tout autre chemin que celui dans lequel elle semblait lancée initialement. Mais une fois l’histoire principale lancée, impossible de m’arrêter de tourner les pages ! L’univers cauchemardesque mis en place par l’auteur est excellent et le côté gore à la « Walking Dead » à la fin du roman ravira les amateurs du genre. Si vous n’avez pas froid aux yeux, n’hésitez pas à vous procurer ce roman de toute urgence. Coup de cœur !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :