nouveauté·psychologie·témoignage

Parfaite en apparence

Aujourd’hui, je vous présente un livre dont le sujet me tient à cœur, écrit par une jeune femme avec laquelle j’échange depuis de nombreuses années sur les réseaux sociaux. Elle m’a fait l’honneur de me donner à lire son témoignage en avant-première et je suis heureuse de partager cet ouvrage avec vous. Il est disponible dès aujourd’hui aux éditions City.

Je ne voulais plus manger, Caroline Fronteau

couv je ne voulais plus manger finaleCaroline est une jeune fille parfaite en apparence. Bonne élève, sage, souriante. Les années passent, la réussite scolaire est au rendez-vous, les relations amicales sont peu nombreuses mais intenses. Le corps de la fillette se transforme rapidement et il lui devient de plus en plus difficile de se reconnaître. Son esprit est encore dans l’enfance quand son corps lui renvoie l’image d’une jeune femme. Bientôt, c’est le départ à l’université, la colocation avec sa meilleure amie, le saut dans l’âge adulte. Mais quelque chose se brise en elle. L’univers qu’elle s’était imaginé avec son amie ne correspond en rien avec la réalité. Très vite, elle s’aperçoit que leur tempérament diffère et que Lucile n’a pas la même conception de l’amitié que la sienne. Peu à peu, Caroline, qui se sent étrangère au monde universitaire, isolée, va dépérir. Seules les restrictions alimentaires lui permettent alors de maintenir l’illusion de contrôler sa vie alors que la dépression l’envahit…

Caroline témoigne ici de son parcours de vie, de sa descente dans les enfers de l’anorexie à son parcours du combattant pour guérir de ce mal qui la ronge. Si une partie de l’ouvrage est consacrée au trouble alimentaire et aux difficultés qui l’accompagnent, notamment en terme de parcours de soins, de suivi compliqué, c’est surtout la question de l’entrée dans l’âge adulte, de la complexité des sentiments à cette période de la vie souvent bouleversée par de nombreux changements, des problèmes que certains adolescents peuvent rencontrer pour acquérir suffisamment de confiance en soi pour affronter un quotidien mouvant. Dans ce contexte, le rapport aux autres peut également devenir problématique et une jeune personne peu sûre d’elle peut s’attacher à des êtres qui lui seront toxiques sans s’en rendre compte. Le début de la vie adulte, c’est aussi la séparation avec le cocon parental, cette ambivalence entre le besoin de protection et la volonté de prendre son envol.Ce témoignage de Caroline apparaît donc également comme le récit d’apprentissage porteur d’espoir d’une jeune femme en quête d’elle-même. Aujourd’hui, Caroline a chassé ses démons et vit en accord avec ses principes, libérée de ses angoisses. Je lui souhaite beaucoup de bonheur pour la suite et vous invite à découvrir son livre.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s