Tag Archives: éditions p’tit louis

En voiture, Simone !

9 Avr

Je suis sûre et certaine que, comme moi, vous les attendiez impatiemment… Les revoilà, les revoilou… Mais qui donc me direz-vous ? Mais les Lutins Urbains évidemment !

Le péril Groumf – Les Lutins Urbains – Tome 4, Renaud Marhic

le-peril-groumf-les-lutins-urbains-tome-4-191x300Gustave Flicman, notre jeune policier qui a été débauché du commissariat de quartier Adinike par le ministère pour assurer la sécurité du Président, n’est pas au bout de ses peines. En effet, alors qu’il visitait la Grosse Cité en compagnie de son père, le Pacha Directeur Général du Pépettochistan, le jeune pacha-héritié s’est fait dévalisé. Seul témoin de la scène, notre brave ami… Et ce qu’il a vu n’est pas joli, joli… Le coupable ne serait autre que le célèbre Yéti… Impossible me direz-vous ? Pas si sûr que cela… Une chose est certaine, c’est que Gustave n’est pas prêt de souffler. Le Pacha menace de déclencher la 3ème guerre mondiale si le jouet préféré de son fiston n’est pas retrouvé fissa. Et quand on sait que le voleur a quitté la ville accompagné du Troll, c’est la cata ! Prenant son courage a deux mains, secondé par ses amis les Lutins Urbains, Gustave va mettre les voiles pour une aventure hors du commun…

Une fois de plus, c’est avec plaisir que je participe à l’opération du Livre voyageur organisée par Renaud Marhic, alias le Petit Reporter de l’Imaginaire. Depuis le départ, j’ai le plaisir de suivre l’aventure de ces lutins facétieux et le plaisir est sans cesse renouvelé. On retrouve, dans ce quatrième opus, tout ce qui fait le style et le charme de l’écriture de l’auteur : les rimes, l’utilisation d’un vocabulaire varié, riche en synonymes et périphrases – ce qui est très appréciable pour la professeure de lettres que je suis -, les interpellations du narrateur avec les fameux petits « Psiiiiit ! », marque de fabrique inimitable et surtout, surtout, l’humour décapant, omniprésent. Cette fois-ci, nos amis nous entraînent dans un voyage totalement hallucinant et abracadabrantesque. Si vous avez des enfants entre 10 et 12 ans qui aiment les histoires farfelues, ce livre est fait pour eux. Pas de panique s’ils n’ont pas lu les premiers tomes ! L’histoire se lit indépendamment des précédents romans. Et si vous voyez qu’ils en sont friands, n’hésitez pas à vous procurer les premiers tomes, ils étaient excellents (à découvrir ici).

Et encore un grand merci à Renaud Marhic, un auteur d’une extrême sympathie et aux Editions P’tit Louis.

IMG_20170403_192029

Preuve que le livre a bien voyagé… De la Bretagne à la Bourgogne ! Demain, il retourne au bercail !

Publicités

Invasion de Lutins !!

25 Oct

Un grand merci à Renaud Marhic et aux éditions P’tit Louis pour leur confiance. Le livre-voyageur est arrivé à bon port et partira demain vivre de nouvelles aventures !

Les lutins urbains – Les Lutins noirs – Tome 3, Renaud Marhic

Une fois encore, c’est la panique dans la Grosse Cité. Des événements pas clairs viennent de s’y dérouler : des lutins noirs ont pointé le bout de leur nez, une bande de sangliers s’est fait remarquer et tout cela n’est rien à côté du cruel Bambou Masqué !

Gustave Flicman, notre jeune ami policier, est aussitôt chargé de l’enquête. Tout pourrait venir de Chelou, le rhinocéros qu’il devait mener à l’abattoir mais qui a pris la poudre d’escampette. A moins que ce ne soit la faute d’une dangereuse société secrète…

Vous l’aurez compris, l’affaire est complexe. Et l’arrivée des Lutins urbains risque encore de compliquer la situation. Une chose est sûre : nos amis ne doivent pas traîner. Chelou est en danger et il faut à tout prix le retrouver !

Une fois encore, le Petit Reporter de l’Imaginaire nous entraîne dans son univers reconnaissable entre tous. Dès la première page, le jeune lecteur  – qui sera amené à réfléchir sur la notion de différence avec l’intervention des Lutins noirs – est happé à l’intérieur de ce roman qui va à cent à l’heure et ne pourra en ressortir qu’une fois lu en entier ! Nous retrouvons ici tous les ingrédients stylistiques qui ont fait le succès des deux premiers tomes (à découvrir ici L’attaque du Pizz’Raptor – tome 1 et ici Le dossier Bug le Gnome – tome 2) : l’écriture très rythmée, les petites interventions de l’auteur en bas de page avec ses fameux « Psiiiiit ». J’ai particulièrement savouré l’incursion de sa concurrente en plein milieu de l’histoire, entraînant un excellent pastiche digressif. Car même notre Petit Reporter est en danger ! Mais, chut ! je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir par vous-même comment tout ce beau monde va s’en tirer dans ce troisième opus.

Les lutins sont de retour !

28 Oct

Je tiens à remercier Renaud Marhic et les éditions P’tit Louis pour l’envoi de ce livre-voyageur !

Les Lutins urbains – Le dossier Bug le Gnome – Tome 2, Renaud Marhic

Dans ce deuxième opus de la série des Lutins urbains, nous retrouvons notre jeune ami Gustave Flicman, policier de son état, en piteux état après l’affaire du Pizz’raptor (voir ici pour la chronique). Encore sous le choc de sa rencontre avec un affreux Troll à l’odeur de pieds plus que suspecte, notre héros est bien décidé à ne plus croire aux Lutins urbains afin de ne plus les voir. Oui mais voilà, c’était sans compter l’arrivée de Bug le Gnome dans la Grosse Cité !

Effectivement, force est de constater qu’un nouveau lutin maléfique menace la ville. Rien ne va plus : tous les ordinateurs sont détraqués, les smatphones envoient des messages bizarres, les feux tricolores semblent fous… La panique générale menace ! Gustave ne peut plus nier la réalité, d’autant que le Professeur B a réapparu comme par magie. Ensemble, ils vont devoir au plus vite mettre Bug le Gnome hors d’état de nuire, surtout qu’il vient de s’introduire dans le Laboratoire d’Etude et de Recherche Nucléaire de la Grosse Cité…

J’ai vraiment apprécié ce tome 2 dans lequel on retrouve pleinement l’esprit du premier. Le style de Renaud Marhic est reconnaissable entre mille et je suis certaine que les jeunes lecteurs apprécieront de renouer avec une écriture qu’ils connaissent. Toujours une écriture rimée et très rythmée. On ne s’ennuie pas une seconde ! J’apprécie toujours autant les interventions directes de l’auteur dans le récit grâce à ses petits « Psiiiiit » qui ponctue le texte, apportant de plus amples informations ou interpellant le lecteur pour l’inviter à imaginer certaines scènes par exemple. Je trouve vraiment cette idée – qui rappelle un peu les livres dont vous êtes le héros – géniale ! J’émettrai peut-être un seul petit bémol : je pense que ce livre est plutôt à réserver à des bons lecteurs de 8 à 12 ans, qui parviennent facilement à rentrer dans un monde imaginaire décalé et surtout qui sont capables de suivre un récit malgré des digressions. Personnellement, je suis friande de ces dernières d’autant qu’elles sont très amusantes et richement documentées (excellente référence au Boson de Higgs !), mais je crains que certains enfants qui peinent avec la lecture perdent de vue l’intrigue principale. Pour conclure, une très bonne lecture, mélange de conte folklorique et de roman policier complètement foutraque qui réjouira petits et grands !