Tag Archives: harry bosch

Cold Case à L.A.

17 Mar

Bonjour à tous ! Voilà un bon moment que je n’ai rien publié sur le blog car je manque cruellement de temps pour lire ! Enfin, c’est pour la bonne cause : un petit Jules de 5 mois 1/2 qui déborde d’énergie ! En ce dimanche bien morne, je ne vous présente pas une nouveauté mais un bon polar que mon cher et tendre m’avait offert l’été dernier.

Mariachi Plaza, Michael Connelly

9782253086376-001-tL’inspecteur Bosch arrive en fin de carrière et l’on juge bon de lui coller une jeune équipière, Lucia Soto, afin qu’il lui enseigne toutes les ficelles du métier. Affecté aux « affaires classées » depuis quelques temps, le job n’a plus aucun secret pour le flic expérimenté. Une enquête peu commune est confiée au duo. Un mariachi, Orlando Merced, vient de succomber à une blessure par balle dix ans après s’être fait tirer dessus. Pour seul indice : la fameuse balle retrouvée dans son corps. Pour compliquer la tâche, la jeune recrue ne semble pas avoir la tête complètement à l’enquête. Et pour cause, elle travaille en secret sur un dossier qui lui est très personnel. Lorsque Bosch le découvre, il décide de braver l’interdit et de l’aider à faire toute la lumière sur cet autre cold case afin de trouver qui était à l’origine d’un incendie meurtrier…

J’ai retrouvé avec grand plaisir la maîtrise de Connelly et son fameux inspecteur Bosch. J’avoue que j’ai eu du mal à me plonger dans l’action. J’ai trouvé que l’intrigue était un peu longue à se mettre en place. Mais sans doute que mon rythme de lecture très lent et entrecoupé n’a pas aidé à me plonger dans le polar. La seconde partie du livre m’a paru plus palpitante, bien plus rythmée. Mêlant magouilles politico-financières et règlements de compte, l’auteur fait une nouvelle fois montre de son talent et de ses connaissances du milieu. Bien plus axé sur les enquêtes que sur la psychologie de nos protagonistes, ce roman plaira aux amateurs du genre. Pour ma part, je reste un peu mitigée par rapport aux précédents épisodes de la série Bosch.

Publicités

Jamais sans sa fille

16 Mai

Si j’ai mis si longtemps pour lire ce livre, ce n’est pas parce qu’il était mauvais mais car je suis complètement accaparée par les rédactions de mes élèves !

Les neuf dragons, Michael Connelly

L’inspecteur Harry Bosch doit enquêter sur une affaire de meurtre dans le quartier chinois de Los Angeles. M.Li, gérant d’un petit magasin d’alcool, a été retrouvé mort derrière son comptoir, tué par trois balles en pleine poitrine. Pour mener son enquête, Bosch va devoir coopérer avec l’inspecteur David Chu, membre de l’AGU (Asian Gang Unit). D’emblée, il ne supporte pas de devoir travailler avec quelqu’un qu’il ne connait pas et se montre très méfiant à l’égard de son collègue. Rapidement néanmoins, le fils de la victime, Robert Li, met les policiers sur la piste d’un suspect. Celui-ci est effectivement vu sur la cassette d’une caméra de vidéo-surveillance du magasin en plein racket. Bosch et son équipier, soupçonnant la piste des triades tangible, se presse pour arrêter ce coupable idéal avant qu’il ne s’envole pour Hong-Kong.

Occupé à chercher des preuves pour faire inculper le racketteur de meurtre et préoccupé par un message appel anonyme le menaçant, Bosch ne trouve pas le temps d’ouvrir le message vidéo laissé par sa fille. Madeline à 13 ans, elle vit à Hong-Kong avec sa mère et a l’habitude de beaucoup communiquer avec son père. Quand l’inspecteur découvre la vidéo, il est anéanti : sa petite fille s’est fait kidnappée…

Bosch, sous le choc, réagit néanmoins rapidement. Il confie la vidéo à un service spécialisé de la police de L.A. afin de voir s’il est possible de reconnaître l’endroit où se trouve sa fille. Dans le même temps, il contacte son ex-femme, Eleanor Wish, afin de tenter de la rassurer et de lui donner quelques conseils. Après avoir récupéré une image pouvant peut-être le conduire sur la piste de sa fille, Bosch prend place dans le premier avion pour la Chine.

J’ai apprécié ce polar qui mêle deux enquêtes même si l’intrigue qui occupe directement l’inspecteur Bosch est celle qui retient le plus l’attention. On voit là que le talon d’Achille du héros est touché et, même s’il semble être invincible, cela le rend très humain. Les actions s’enchaînent sans relâche, on ne s’ennuie pas une seconde en lisant ce livre. Un bon Connelly selon moi.