Tag Archives: la révolte

Vengeance !

22 Sep

Il me faisait de l’oeil depuis des jours mais je repoussais le moment d’en finir avec cette géniale saga pour ados (et pour ados attardés comme moi !)

Hunger Games – La Révolte – tome 3, Suzanne Collins

Nous retrouvons Katniss, la fille de feu, qui a survécu une seconde fois aux cruels Hunger Games. Mais dans quelles conditions ! La voilà enterrée dans les dédales du district 13 puisque son district, le 12, a été rasé par les hommes du Capitole en guise de représailles à sa survie. La jeune fille doit donc vivre avec de nombreuses victimes innocentes sur la conscience tout en découvrant les nouvelles règles imposées dans le district : emploi du temps journalier tatoué sur le bras chaque matin, activités obligatoires réglées à la minute, vêtements identiques pour chaque individu, rations alimentaires calculées selon la corpulence et les besoins de chacun… un véritable cauchemar pour la jeune rebelle !

Pendant ce temps, au Capitole, le Président Snow rumine sa vengeance et détient la meilleure arme contre Katniss : Peeta.

Sous les ordres de Coin – chef du district 13 – la révolte contre le Capitole se met en place. Katniss doit au plus vite récupérer ses forces et redevenir le geai moqueur, symbole de la rébellion, afin de mobiliser tous les districts. Entourée d’une équipe de choc : Gale – son compagnon de chasse de toujours -, Haymitch – son mentor pendant les jeux -, Finnick – un de ses adversaires qui lui a sauvé la vie pendant l’Expiation-, Plutarch – ancien juge du Capitole dévolu à la cause rebelle – et bien d’autres, Katniss est prête à tout pour tuer Snow et voir le retour de la paix dans le royaume de Panem.

Oui mais voilà… Peut-elle vraiment toujours compter sur Gale qui jalouse Peeta ? Et Peeta, que lui est-il arrivé ? Est-il mort ? vivant ? torturé ? Et tous ces gens qui meurent parce qu’elle a provoqué l’ire du Président… comment supporter tout ça ?

Je laisse volontairement ces questions en suspend afin de laisser à ceux qui voudront le lire la joie de découvrir les réponses.

Si j’avais trouvé le deuxième tome répétitif, il n’en est rien du dernier livre. Je l’ai vraiment adoré. Il mêle à la perfection l’action – nombreux passages de combats très détaillés – aux interrogations existentielles de l’héroïne en proie au doute. Doutes par rapport aux autres mais aussi et surtout doutes vis-à-vis d’elle-même.

J’ai bien aimé le début du livre avec toute la description de la vie dans le district 13, de cette société hyper réglementée où rien n’est laissé au hasard. Le district 13 ou l’utopie cauchemardesque pour les survivants du district 12 qui y trouvent un lieu sûr dans lequel ils ne manquent de rien mais en même temps duquel ils ne peuvent plus sortir… J’ai aimé aussi la réflexion sur le pouvoir et ses déviances qui inciteront, je le souhaite, les jeunes lecteurs à jeter un oeil nouveau sur le monde qui les entoure.

Une dernière fois, voilà une excellente trilogie !

Publicités

De retour dans l’Arène

2 Sep

Bon, je n’aurai pas réussi à résister longtemps à l’envie de lire la suite du premier tome de Hunger Games…

Hunger Games, L’Embrasement – Tome 2, Suzanne Collins

Nous retrouvons la jeune Katniss après son retour victorieux des Hunger Games. Bien qu’elle vive maintenant dans une belle maison, à l’abri du besoin, avec sa mère et sa petite soeur, elle ne peut s’empêcher de continuer à aller braconner avec son compagnon de chasse, Gale. Celui-ci n’a toutefois pas digéré la « romance télévisée » entre Katniss et Peeta, l’autre gagnant du terrible jeu de massacre organisé par le Capitole. Katniss est en pleine confusion, est-elle amoureuse de gale depuis toujours ? Que ressent-elle exactement pour Peeta grâce à qui elle est toujours en vie ?

Mais elle ne va pas avoir le temps de réfléchir beaucoup à ses problèmes de coeur. Car un autre problème, beaucoup plus important, qui concerne à la fois son entourage proche mais aussi tout le peuple de Panem, est soulevé par le Président Snow. Ce dernier en veut à mort à Katniss qui s’est révoltée contre les règles du Capitole à la fin des jeux en forçant les juges à la garder en vie avec Peeta alors qu’il n’aurait dû avoir qu’un seul vainqueur. Bien qu’elle ait tenté de faire passer son geste comme l’acte désespéré d’une amoureuse, Katniss est devenue malgré elle une figure de la rébellion dans tous les districts. Le peuple commence à se révolter et le Président l’en tient pour unique responsable. Elle et sa famille vont devoir payer…

Tous les vingt-cinq ans, pour rappeler à la population que le Capitole commande et qu’elle n’a pas d’autre choix que d’obéir, les jeux de l’Expiation sont organisés. Le Président Snow va profiter du 75ème anniversaire pour imposer une nouvelle règle de sélection pour ces jeux : pour « rappeler aux rebelles que même les plus forts d’entre eux ne sauraient l’emporter sur le Capitole, les tributs mâles et femelles de chaque district seront moissonnés parmi les vainqueurs survivants ». La conséquence de cette décision est sans appel : Katniss va de nouveau devoir combattre dans l’Arène et devra sans doute éliminer Peeta qui va se dévouer et repartir avec elle pour la protéger !

On retrouve donc dans ce deuxième tome tous les personnages clé du premier. J’ai aimé le fait que le portrait des personnages secondaires soit plus affiné ici et qu’on ne sache pas toujours qui est dans quel camp. Le rythme est toujours aussi soutenu également, les rebondissements en fin de chapitres sont nombreux et donnent envie de lire la suite. Par contre, j’ai trouvé la deuxième partie du livre redondante. En effet, le retour dans l’Arène, malgré des épreuves et une stratégie différentes, a un goût de déjà lu… Mais bon, la fin de ce deuxième tome est telle que je ne pourrai pas faire autrement que de lire le troisième intitulé La Révolte.

Combat à mort

18 Août

Mon amie documentaliste m’avait chaudement recommandé celui-ci… je n’ai pas été déçue !

Hunger Games – tome 1, Suzanne Collins

L’action se déroule dans un futur sombre, dans ce qui reste des Etats-Unis après les sécheresses, les ouragans, la montée des océans et les guerres qui s’en sont suivies pour récupérer les maigres ressources restantes. Le pays de Panem est né, divisé en treize districts. Mais, à la suite d’une rébellion des districts contre le Capitole (la capitale), douze districts ont été vaincus et le treizième éliminé. Depuis, Panem est gouverné par des chefs intransigeants qui vivent dans l’opulence du Capitole tandis qu’une majorité de la population meurt de faim dans les districts sous le regard des Pacificateurs qui veillent à ce que les habitants respectent les dures règles édictées par le Capitole à la lettre afin de garantir la paix.  Mais la loi la plus terrible, qui revient marquer les esprits du peuple chaque année, est sans doute celle des Hunger Games.

Les règles de ce terrible jeu annuel sont les suivantes : « Les règles des Hunger Games sont simples. Pour les punir du soulèvement, chacun des douze districts est tenu de fournir un garçon et une fille, appelés « tributs ». Les vingt-quatre tributs sont lâchés dans une immense arène naturelle pouvant contenir n’importe quel décor, du désert suffocant à la toundra glaciale. Ils s’affrontent alors jusqu’à la mort durant plusieurs semaines. Le dernier survivant est déclaré vainqueur. » Ah, oui, un petit détail qui a son importance. Le jeu est retransmis en direct à la télévision et toute la population doit le regarder. les familles des participants sont donc contraints de voir leurs enfants se faire massacrer sous leurs yeux…

L’heure du grand tirage au sort annuel, la Moisson, a sonné au district douze. Tous les enfants entre 12 et 18 sont obligés d’y participer. Et plus l’âge augmente, plus le risque d’être tiré au sort est important. Effectivement, à 12 ans, le nom est inscrit une fois, à 13 ans, deux fois et ainsi de suite jusqu’à 18 ans. Mais outre ces inscriptions supplémentaires obligatoires, les enfants de familles défavorisées se retrouvent inscrits bien davantage que les autres à cause du système des « tesserae » qui représentent l’équivalent d’un an d’approvisionnement en blé et huile pour une personne. Ainsi, la jeune Katniss, 16 ans, pour être subvenue aux besoins de sa mère et de sa jeune sœur Prim, verra son nom inscrit 20 fois dans la tirage au sort. Pire pour son meilleur ami, Gale, 18 ans, dont le nom sera inscrit 42 fois !

Katniss et son compagnon de chasse Gale (tous deux braconnent pour tenter de faire vivre leurs familles aussi bien que possible) s’apprêtent donc à vivre la nouvelle Moisson dans l’angoisse d’être tiré au sort. Mais cette année est pire que les précédentes pour Katniss car sa jeune sœur doit y participer pour la première fois. Bien qu’elle se résonne en se disant que son nom ne sera inscrit qu’une fois parmi des centaines d’autres et que la probabilité pour qu’elle soit désignée est très faible, elle ne peut s’empêcher de s’inquiéter. Ainsi, lorsqu’elle entend la voix de l’hôtesse prononcer le nom de sa sœur, le sol semble s’écrouler sous ses jambes avant qu’elle ne se précipite pour prendre sa place.

Katniss va donc devoir participer aux Hunger Games. Le garçon sélectionné dans son district a le même âge qu’elle mais elle le connait à peine. Il s’agit de Peeta, le fils du boulanger. Après de brefs adieux à leurs familles, tous deux sont conduits au Capitole pour la préparation aux jeux. Pendant quelques jours, ils vont vivre dans l’opulence la plus totale, vie de luxure à laquelle ils auront droit si l’un d’eux gagne. Mais le rêve n’est que de courte durée. Bien vite, ils sont jetés dans l’Arène. A partir de là, ils ne devront plus compter sur personne et mener des combats à mort pour tenter de sauver leur peau.

Ce roman d’anticipation est tout simplement génial ! Les personnages sont dessinés avec une telle finesse que n’importe quel adolescent pourra se retrouver dans l’un ou l’autre des personnages principaux. L’idée de cette télé-réalité poussée à l’extrême est d’une efficacité redoutable. L’Etat dictatorial se sert du jeu pour faire régner la terreur sur une population qu’il tient affamée à longueur d’année. Les gens ne peuvent faire autrement que regarder ce programme insoutenable et injuste. Car si tous les coups sont permis, tous les participants ne sont pas sur un pied d’égalité. Les premiers districts étant plus riches, les participants sont souvent volontaires, costauds et sur-entraînés. Face à eux, les enfants des derniers districts, affaiblis par des années de famine et de travail, ne font pas le poids très longtemps. D’ailleurs, Katniss, malgré son adresse au tir à l’arc et ses connaissances des plantes sauvages, ne se leurre pas. Voilà 30 ans qu’aucun tribut du district 12 n’a remporté les jeux; 30 ans que ces tributs sont envoyés directement à l’échafaud !

Ce roman, destiné aux adolescents, aurait pu paraître bien violent s’il n’y avait pas une histoire d’amour pour venir l’adoucir. Eh oui, juste avant le début des jeux, Peeta avoue son amour pour Katniss devant tout le pays. Mais celle-ci ne sait trop qu’en penser : est-ce une stratégie de sa part pour s’attirer la sympathie du public et tenter de rester en vie le plus longtemps possible ou est-il sincère ? Pourra-t-elle vraiment lui faire confiance une fois dans l’Arène ou n’est-ce qu’un piège pour la manipuler et lui planter un couteau dans le dos une fois le moment venu ?

Riche en rebondissements, le livre tient le lecteur en haleine pendant près de 400 pages. Les notions d’entraide, de fraternité mais aussi d’insoumission face à l’ordre établi (ordre injuste) sont très bien développées. Un roman d’initiation et d’aventures fait pour distraire mais aussi pour réfléchir donc !

j’ai les deux tomes suivants (L’embrasement et La révolte) en ma possession… j’espère trouver le temps de les lire rapidement !