Tag Archives: seuil

Un psy dans la tourmente

19 Mai

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter une nouveauté polar parue au Seuil.

Les Sœurs ennemies, Jonathan Kellerman

131528_couverture_hres_0Alex Delaware, psychologue expert auprès des tribunaux, est en bien mauvaise posture. Une de ses clientes, Constance Sykes, qu’il est chargé d’évaluer dans un procès qui l’oppose à sa sœur, le menace de le tuer…

Il faut dire que dès le départ, l’affaire Sykes contre Sykes était mal partie. La cadette, Chery, hippie au grand coeur mais sans le sou, avait laissé son bébé à son aînée, Constance, médecin spécialiste plus qu’antipathique, afin de partir en tournée avec un groupe. L’absence qui ne devait pas durer plus de quelques jours s’est prolongée trois longs mois pendant lesquels Constance, en mal d’enfant, s’est attachée à la petite Rambla. Lorsque Chery vient récupérer sa fille, c’est la crise. Constance engage un procès à son encontre, cherchant à la destituer des ses droits maternels en soutenant qu’elle mène une vie dissolue et qu’elle est incapable de s’occuper de son enfant. Le docteur Delaware est appelé en tant qu’expert pour juger de la situation. Son avis penche en faveur de Chery, la mère biologique, ce qui engendre un profond sentiment de colère de la part de Constance qui jure de se venger. Jusqu’à ce que cette dernière soit retrouvée assassinée dans sa villa. La première sur la liste des suspects est bien entendu Chery. Le lieutenant Milo Sturgis, ami d’Alex Delaware, est chargé de l’enquête et est persuadé de la culpabilité de la jeune sœur. Mais le psychologue est certain que les apparences sont trompeuses. Qui des deux a raison ? Je vous laisse le découvrir…

C’est la première fois que je lis une enquête de Delaware et Sturgis. J’avais lu assez récemment Que la bête s’échappe que Jonathan Kellerman avait coécrit avec son fils Jess mais ne connaissais pas sa série de thrillers psychologiques (plus de trente livres !). Ce roman est donc pour moi une découverte et je dois bien avouer qu’elle est très bonne puisque j’ai très envie de découvrir les précédents ouvrages. On sent, dans la plume de Kellerman, toute la précision du psychologue dans la construction de chacun des personnages. Chaque profil est parfaitement soigné, nuancé. Le lecteur qui ne connait pas le couple d’enquêteur n’est pas perdu car l’auteur maîtrise à merveille l’art de la description en action ce qui permet de cerner la personnalité de chaque personnage principal très rapidement, sans lourdeur. Malgré des sujets abordés qui peuvent paraître un peu pesant, le ton reste léger, teinté d’humour, ce qui est fort appréciable.  Les rebondissements et les fausses-pistes sont multiples ce qui ne laisse pas une seconde d’ennui au lecteur. Je recommande ce thriller psychologique qui a été pour moi un très bon moment de lecture. Coup de cœur !

Publicités

Circus crime

15 Nov

Et c’est reparti pour une petite série polars… Pour mon plus grand plaisir !

Cinq lames d’acier, Cilla et Rolf Börjlind

9782021093933fsSuède. Olivia rentre tout juste d’Amérique du Sud où elle était partie plusieurs mois sur les traces de sa mère biologique assassinée vingt ans plus tôt quand un horrible événement se produit non loin de chez elle. Le père de Sandra, une adolescente, qu’Olivia gardait quand elle était plus jeune vient d’être retrouvé pendu chez lui. La jeune fille est sous le choc, c’est elle qui a trouvé son père. Olivia l’accueille en attendant que de la famille proche puisse s’occuper d’elle. En discutant avec Sandra, Olivia se met à douter que le père de l’adolescente se soit suicidé… En douce, elle commence à mener son enquête. Effectivement, avant son break à l’autre bout du monde, la jeune femme venait de terminer l’école de police. Mais son année sabbatique a quelque peu émoussé son envie de faire carrière dans les forces de l’ordre, au grand désespoir de Mette Olsäter, une inspectrice qui l’avait pris son son aile pendant ses études.

Tom Stilton, ex-flic devenu clochard en quête de vengeance est contacté par Abbas el Fassi, un ami qui l’a aidé lorsqu’il était au plus bas, à propos d’un meurtre commis à Marseille. La victime, découpée en morceaux, était non seulement son ancienne assistante en tant que lanceur de couteaux mais surtout son grand amour de jeunesse.Les deux hommes partent pour la cité phocéenne, bien déterminés à mettre la main sur le coupable de cet acte horrible.

Chacun de son côté va tenter de résoudre son affaire et va devoir se confronter à la pire des perversités et au pouvoir de l’argent. Bientôt, aussi étrange que cela puisse paraître, les deux intrigues vont se trouver mêlées, obligeant Olivia et Tom – qui se connaissaient et n’étaient pas en bons termes – à faire équipe et à affronter leurs vieux démons.

Voilà un petit moment que je n’avais pas lu un polar venu du froid et c’est avec plaisir que je découvre le travail de Cilla et Rolf Börjlind qui sont apparemment les scénaristes de polars les plus célèbres de Suède. J’en profite pour remercier les éditions du Seuil qui m’ont fait parvenir cet ouvrage sorti le 3 novembre. En tant qu’amatrice du genre, je n’ai pas été déçue. Les intrigues sont très bien ficelées et se rejoignent parfaitement, avec beaucoup de naturel. J’ai trouvé plaisant le fait de se retrouver à Marseille tout en suivant une enquête se déroulant en Suède, le contraste climatique fonctionne à merveille. En ce qui concerne les personnages, tous sont très travaillés. Apparemment, ils intervenaient déjà dans un précédent roman, Marée d’équinoxe, mais bien que ne l’ayant pas lu je n’ai pas du tout été perdue. Si les personnages principaux, Olivia et Stilton, font l’objet de davantage de précisions, les personnages secondaires ne sont pas en reste. Le récit enchâssé concernant le passé d’Abbas El Fassi est franchement très réussi et permet de donner une jolie profondeur à ce personnage plutôt discret. J’ai également apprécié le fait que ce polar reste assez lumineux malgré quelques scènes assez glauques ce qui est rarement le cas.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman que je recommande aux amateurs du genre. Coup de cœur !